Actualité

 

Ford EcoSport : restylage profond

 
Conçu à l’origine pour le marché sud-américain où il est produit depuis 2012, le Ford EcoSport est importé en Europe depuis 2014. Pour la marque à l’ovale, il s’agissait à l’époque de trouver une offre rapide pour répondre au succès grandissant des SUV urbains.

Ford EcoSport : restylage profond

Malgré quelques adaptations stylistiques apportées en 2015 pour s’européaniser, l’EcoSport n’a pas trouvé sa place face aux Peugeot 2008, Renault Captur et autre Nissan Juke. La faute à une qualité perçue en deçà de la concurrence et à un design atypique, marqué entre autres par une porte de coffre à ouverture à battant, peu pratique à l’usage.

En lui offrant un profond restylage fin 2017, Ford a décidé de maintenir la carrière de son EcoSport. Une grosse opération de chirurgie qui change un peu la donne et permet de redécouvrir ce petit baroudeur. S’il n’a toujours pas de hayon à l’arrière, l’EcoSport arbore une face avant revue et des looks plus sexy, surtout dans sa nouvelle finition sportive ST-Line.

L’évolution intérieure se montre encore plus convaincante : la planche de bord redessinée intègre un écran flottant de 8 ’’ en hauteur, mais aussi des matériaux bien plus flatteurs qu’auparavant. L’ambiance à bord n’a donc rien à envier aux modèles concurrents, et l’ergonomie au volant ne souffre aucun reproche. Ford a également amélioré l’équipement avec notamment le système multimédia Sync 3 de série à partir du niveau Titanium. Mais aussi des options bien utiles pour les entreprises comme le démarrage sans clé, l’aide au stationnement avec caméra de recul, la surveillance des angles morts et l’alerte de véhicule en approche.
Surtout, le constructeur a eu la bonne idée de proposer pour la première fois sur ce modèle une transmission intégrale en option (+ 2 000 euros). L’EcoSport devient ainsi l’un des seuls modèles à quatre roues motrices de sa catégorie. Et cela lui va bien car il est haut sur pattes (20 cm de garde au sol) et dispose de porte-à-faux courts, idéal pour le franchissement. L’EcoSport pourrait alors séduire une clientèle de professionnels moins urbaine que rurale ou montagnarde.

Déclinée en finitions Titanium ou ST-Line (à partir de 27 850 euros TTC), cette version 4x4 existe uniquement en diesel 1.5 EcoBlue de 125 ch (à partir de 127 g/km de CO2 en NEDC) avec une boîte manuelle à 6 rapports. Un ensemble mécanique efficace pour emmener les 1,5 t de l’auto, mais qui écope toutefois d’un malus. Lequel pourrait augmenter encore avec le passage à la norme WLTP.

 


Liste des exposants

Constructeurs, loueurs, organismes de financement, assureurs, préventeurs, fournisseurs d'énergie, carrossiers, professionnels de l'entretien et de la réparation, prestataires en outils de gestion, géolocalisation & électronique embarquée, cabinets de conseil, etc.
» Consulter