Actualité

 

Flottes : quels pneumatiques pour l’hiver ?

 
Le réseau Euromaster, filiale de Michelin, a fait le point sur le recours à la double monte été-hiver ou aux pneus quatre-saisons parmi ses clients professionnels, avec toujours le même conseil : les pneus doivent correspondre à l’usage et aux conditions climatiques rencontrées.

Flottes : quels pneumatiques pour l’hiver ?

D’après Euromaster, le gain moyen en distance de freinage d’un pneu hiver par rapport à un pneu été lors du passage de 50 à 0 km/h est d’1,5 m sur route mouillée à moins de 7° C, de 20 m sur route verglacée et de 30 m sur route enneigée. Au sein de son réseau, 29 % des clients professionnels ont donc recours à un double équipement été-hiver, tandis que 5,1 % ont choisi des pneus quatre-saisons.

« Il commence à y avoir des flottes qui passent en quatre-saisons, plutôt en plaine, a précisé Stéphanie Decompois, directrice marketing, digital et communication chez Euromaster.

En revanche, « nous n’avons pas observé de mouvement chez les flottes en double monte, a-t-elle ajouté. Soit parce qu’elles sont confrontées régulièrement à des conditions hivernales, soit parce que cela entre dans leur politique RSE pour assurer la sécurité de leurs collaborateurs, soit enfin car elles ne peuvent reporter leurs rendez-vous chez leurs clients. Ce sont notamment des conducteurs très itinérants, de purs montagnards ou des artisans avec des VUL. »

La loi montagne attendue pour 2019

Le recours aux pneus hiver et quatre-saisons pourrait cependant augmenter dans certaines régions suite à la publication de la loi montagne, attendue au 1er semestre 2019. Celle-ci veut en effet permettre aux préfets de rendre obligatoire les équipements spéciaux (pneus hiver, pneus quatre-saisons, chaînes ou chaussettes) pour les VL et VUL, dans les communes de leur choix, et sur la totalité de la période allant du 1er novembre au 31 mars. Les contrevenants s’exposeraient à une amende de 4e classe, soit 135 euros. À noter également que seuls les pneus 3PMS seront considérés par la loi comme des pneus hiver à compter de 2022.

« Nous conseillons de rester en monte été-hiver en zone blanche, notamment dans l’Est de la France, des Ardennes au milieu de la vallée du Rhône, et d’utiliser des quatre-saisons en plaine. Seules les régions sèches peuvent rester en pneu été toute l’année », a résumé Stéphanie Decompois. Comme nous avons pu le constater lors d’une session d’essai, les pneus quatre-saisons se montrent en effet plus précis et confortables par 9° C et sur route légèrement mouillée que des pneus été et hiver équivalents.

Pneus : des contrôles faciles à effectuer

Outre l’équipement, plusieurs points peuvent être contrôlés directement par les conducteurs à l’approche de l’hiver. Le premier est évidemment l’usure des pneus : le conducteur peut mesurer la profondeur des trois rainures avec un profondimètre, ou tout simplement avec une pièce d’un euro. En effet, « la limite d’usure des pneus été, 1,6 mm (contre 4 mm pour les pneus hiver), correspond à la largeur de la bande jaune sur la pièce », explique Jérémy Pubert, conseiller technique VL pour la région Île-de-France.

Autre point clé : la pression des pneus, à vérifier tous les mois, y compris celle de la roue de secours. Et autant en profiter dès lors pour contrôler les niveaux des liquides de refroidissement et de freins, le bon fonctionnement des feux et des balais d’essuie-glace de la voiture, et pour remplacer si besoin le lave-glace par une formule ayant un point de congélation plus élevé, entre - 20 et - 25° C.

 


Liste des exposants

Constructeurs, loueurs, organismes de financement, assureurs, préventeurs, fournisseurs d'énergie, carrossiers, professionnels de l'entretien et de la réparation, prestataires en outils de gestion, géolocalisation & électronique embarquée, cabinets de conseil, etc.
» Consulter