8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                
8h45-9h00                

Actualité

 

Biocarburant : Volkswagen réutilise l’huile alimentaire usagée

 
Volkswagen annonce avoir expérimenté avec succès un nouveau carburant à base d’huile alimentaire usagée, baptisé R33 BlueDiesel et testé depuis janvier 2018 dans sa station-service interne de Wolfsburg.

Biocarburant : Volkswagen réutilise l’huile alimentaire usagée

Pendant neuf mois, les employés de Volkswagen à Wolfsburg ont fait le plein des véhicules de l’entreprise uniquement avec du R33 BlueDiesel. Ce dernier a été développé par le groupe en collaboration avec l’université de Coburg (Allemagne) et d’autres partenaires dont les noms n’ont pas été communiqués, à l’exception de l’équipementier Bosch.

Ce biocarburant contient jusqu’à 33 % de biodiesel, obtenu à parti de la valorisation des huiles alimentaires usagées, et notamment de l’huile de cuisson des frites. Cette dernière est incorporée au diesel ordinaire après avoir été « filtrée, nettoyée et transformée en un mélange de paraffine », explique Volkswagen. Un ajout qui permettrait de réduire d’au moins 20 % les émissions de CO2 du véhicule « du puits à la roue » comparé à un diesel classique, selon le constructeur.

Un carburant à destination des flottes

En conséquence, « le R33 BlueDiesel convient tout particulièrement aux entreprises qui utilisent des véhicules diesel en raison de leur grande autonomie mais qui souhaitent atteindre également leurs objectifs environnementaux, a estimé Thomas Garbe, directeur du projet au sein du département développement de Volkswagen. Nous nous préparons, à moyen terme, à une hausse significative de la demande de carburants liquides issus de matières résiduelles et de biocarburants modernes. »

« Le R33 BlueDiesel peut être utilisé dans les véhicules diesel sans qu’il soit nécessaire de modifier le moteur », précise le Groupe Volkswagen. En outre, il « respecte la norme diesel DIN EN 590 et satisfait à tous les critères d’utilisation d’un carburant standard », se félicite-t-il. Volkswagen a ainsi décidé de généraliser son usage sur le site de Wolfsburg et le teste désormais dans son usine de Salzgitter. Il aurait également été expérimenté cet été par certains partenaires du projet, dont Bosch, et « d’autres sociétés devraient suivre », a annoncé le constructeur.

 


Liste des exposants

Constructeurs, loueurs, organismes de financement, assureurs, préventeurs, fournisseurs d'énergie, carrossiers, professionnels de l'entretien et de la réparation, prestataires en outils de gestion, géolocalisation & électronique embarquée, cabinets de conseil, etc.
» Consulter